Plateformes de recrutement : où sont-elles attendu...

La crise de l’emploi est bien là. Notre étude révèle que plus de la moitié des répondants recherchent activement un travail ou bien guettent de nouvel...

Happydemics, la genèse

Comme la plupart des entreprises à succès, la création de Happydemics a comme origine une frustration. Une frustration tout aussi professionnelle, que personnelle.

 

En 2014, Tarek Ouagguini et Nicolas Trabuc travaillent dans la communication pour un annonceur prestigieux en tant que créatif et média expert. 

Lors d’une réunion stratégique, s’enclenche un débat sur les comportements réels et attentes de leur cible. Ils reçoivent de la part de leurs interlocuteurs une vision qu’ils trouvent simpliste et stéréotypée de cette catégorie de la population.

L’échange qui s’en suit les amène à proposer la réalisation d’une étude sur la cible. Cependant, ils s’entendent répliquer que cela serait trop long, trop complexe et trop cher de la mener. Surprenant !

 

Ils décident donc d’utiliser leurs compétences créatives et média pour poser des questions instantanément à cette cible, sans avoir à passer par un institut. À cette époque, ils souhaitent simplement démontrer leurs convictions. La meilleure des motivations.

 

Débutent alors les premiers pas de Happydemics. Ils intègrent un questionnaire au sein d'applications média utilisées quotidiennement par le plus grand nombre. Ils ciblent leur diffusion. Les gens répondent. Ils traitent l’information. Et en l’espace de quelques jours, ils reviennent vers la marque avec ces informations. Basique, mais efficace.

Ce test, mené avec succès, les incite à s’intéresser au monde des études. Ils découvrent un univers complexe, cloisonné et austère.

 

Ils s’attardent également sur le fonctionnement des panels qui commencent à l’époque à stigmatiser les critiques du fait de scandales politiques. 

Ce système va à l’encontre de leurs convictions. Qui sont ces personnes rémunérées qui répondent au nom de tout le monde ? À l’origine des études, les panels n'existaient pas. Tout le monde pouvait être interrogé. Leur dispositif leur permet ainsi de revenir aux sources du sondage

 

Ils décident alors de se lancer. De réinventer une expérience des études à destination des marques, mais également des répondants, avec l’ambition de simplifier les études marketing, afin de démocratiser l’accès à l’opinion des gens.

 

Happydemics était né. Nous sommes en mars 2015.

 

 

En savoir plus

Articles similaires :

Happydemics crée le questionnaire engagé

Happydemics rapproche marques et individus grâce à sa technologie d'études marketing qui permet de poser des questions d...

Les études marketing, simplement

Est-ce un plaisir de faire des études marketing ? Peu de décideurs répondent positivement à cette question.

Infographie : les études marketing vues par les décideurs

Quel rôle occupent aujourd’hui les études marketing dans votre quotidien, et surtout, qu’en attendez-vous vraiment ? Le ...

Téléchargez notre dernière étude

Comment les consommateurs modifieront leurs comportements après la crise ? Notre étude confronte le point de vue des français aux prévisions des marques sur les attentes post-crise.

Capture d’écran 2020-06-16 à 11.54.47

Interrogez tous les profils d'individus dans 144 pays.

Réalisez simultanément toutes vos études marketing depuis une seule plateforme et obtenez des résultats uniques.

Découvrir