close
Rédigé par Sonia Ramos
le 25 avril 2019

La société change, et, avec elle, l’individu. Pour comprendre les nouvelles habitudes de consommation, les marques gagneraient à le comprendre lui, dans sa globalité.

Qu’en est-il ? Les responsables marketing sont-ils bien ancrés dans la réalité de leurs consommateurs, ou sont-ils guidés par leurs intuitions et idées reçues ? Quel fossé sépare les marques des individus ?

Nous avons mené une étude miroir pour confronter leurs réalités : 1 007 individus interrogés - représentatifs de la population Française - et 254 professionnels du marketing.

Vous pourrez découvrir les insights complets à la fin de cet article, ainsi qu’un zoom sur    4 profils de consommateurs que l’on a identifiés.

Mais en attendant, voici 3 choses (entre autres) que l’on a apprises grâce à notre enquête.

consommation-habitudes 

#1 L’inversion des pouvoirs n’est pas une évidence

Qui détient le pouvoir, aujourd’hui ? Nous n’avons pas de réponse absolue à cette question.

Mais ce que nous savons, c’est que la perception des consommateurs et celle des marques sont diamétralement opposées : 84% des professionnels du marketing déclarent que le pouvoir est aux consommateurs, tandis que la majorité des individus pensent qu’à l’inverse, ce sont les marques qui exercent un pouvoir sur eux.

Toutefois, puisque les consommateurs se disent prêts à faire un pas vers les marques      (3 sur 4 répondants s’affirment prêts à changer leurs habitudes si elles s’adaptent à leurs attentes) et que les marques s’appliquent à proposer des expériences personnalisées, nous pouvons affirmer qu’il existe un certain équilibre dans leurs rapports.

Téléchargez l'étude complète qui confronte la perception des marques aux vraies attentes des consommateurs.

 

#2 Les consommateurs veulent un service personnalisé

D’ailleurs, en parlant d’expériences personnalisées, insistons sur leur importance !  

Les marques l’ont bien compris, les consommateurs veulent du sens, et ils veulent être écoutés dans leur individualité et leurs désirs. Car dans leur acte d’achat, l’enjeu est  grand : acheter, c’est s’engager, c’est affirmer ses valeurs. Et c’est pour cette raison qu’en tête de liste des critères d’achats (après le critère prix, indetrônable), il y a la confiance, les actions responsables et les valeurs. Lorsqu’ils achètent, les individus donnent de leur personne, et attendent, naturellement, que les marques répondent à ce don en proposant un service à la hauteur de leurs attentes, donc personnalisé.

 

#3 Le retour du offline dans l’acte d’achat

Les plus grandes disparités que nous avons constatées entre les réponses des consommateurs et des individus concernent le rôle d’internet.

Les marques misent tout sur la consommation digitale : pour 70% des professionnels interrogés, les consommateurs se renseignent en ligne, achètent en ligne, bref, souhaitent et vivent un processus d’achat intégralement digitalisé.  

Mais ce n’est pas ce que plébiscitent les individus. Eux aspirent à un retour au réel : ils s’informent principalement auprès de leurs proches, et révèlent acheter plus souvent en magasin. En fait, ce qu’il attendent, c’est le meilleur des deux mondes : l’authenticité d’une expérience humaine, mêlée aux avantages du digital. Et si le ROPO a de beaux jours devant lui, peut-être les prochaines années verront émerger un nouveau type de consommation, répondant à ces attentes.


Découvrez plus d’insights ainsi que 4 profils consommateurs intéressants qui se sont distingués dans cette étude en accédant aux résultats complets.

Accédez à l'étude


 

CTA 2 étude conso

Articles recommandés

Etudes Marketing Infographie

Infographie : les études marketing vues par les décideurs

Quel rôle occupent aujourd’hui les études marketing dans votre quotidien, et surtout, qu’en attendez-vous vraiment ? Le ...

Etudes Marketing RSE

Faut-il suivre la tendance RSE ?

Certaines marques ont intégré la RSE à leur stratégie, d'autres en ont fait leur identité.  

Sondage Etudes Marketing

Opérateurs mobiles, qu’attendent vos consommateurs ?

Le mobile est devenu une extension de nous même. Dans la guerre des prix et performances à laquelle se livrent les opéra...