comment faire un ciblage efficace pour ses campagnes publicitaires

7 méthodes pour un ciblage publicitaire de qualité

Cibler pour mieux viser pourrait être l’adage de tout professionnel de la publicité. En effet, quel intérêt pour un message s’il n’est pas diffusé à la bonne personne ? Grâce à des outils de plus en plus performants et un trafic en ligne qui augmente à mesure que la vitesse de connexion s’accélère, les acteurs comme vous ont une carte à jouer.

Mais quels sont les bénéfices d’un bon ciblage et quelles méthodes appliquer ? On vous détaille tout ça dans cet article.

Quels sont les bénéfices d'un bon ciblage ?

Meilleur niveau de personnalisation, meilleur impact sur l’image de marque, meilleure utilisation des ressources et des efforts marketing, meilleur retour sur investissement : toute campagne s’améliore avec un bon ciblage. Mieux, elle se bonifie !

#1 - Un meilleur niveau de personnalisation

Avec un marché publicitaire omniprésent dans l’espace public, les marques doivent redoubler d’efforts pour attirer l’attention de leur audience. Espace et moment de diffusion, message publicitaire, tout doit désormais être « user-centric ».

Ce constat est majoritairement partagé dans le milieu. Pour 9 agences sur 10, le contenu personnalisé apparaît comme le futur de la publicité selon Monestate. 

Mais qu’en est-il des personnes les plus concernées ? 

Selon une étude Ignitech, 51 % des consommateurs âgés entre 18 et 34 ans se déclarent moins intéressés par les marques qui ne misent pas sur du contenu personnalisé (dont la publicité fait partie).

Vous avez donc tout intérêt à privilégier un contenu personnalisé pour votre marque, non seulement pour rester sur le terrain, mais aussi pour être concurrentiel.

#2 - Une meilleure image de marque

Rien de pire que le matraquage pour son image de marque.

Les utilisateurs n’apprécient guère voir la même publicité tourner en rond, encore plus quand elle n’a aucun lien avec ce qu’ils recherchent.

À l’inverse, une campagne ciblée jouera en votre faveur. Vous prouverez, au travers de vos publicités personnalisées, que vous comprenez les attentes de vos consommateurs. Et un point pour votre marque !

D’après une étude de OnePot et Marketing Insider Group, 88% des consommateurs indiquent que le contenu personnalisé améliore l’image qu’elle porte à une marque. Vous avez donc tout à y gagner.

#3 - Une meilleure utilisation des ressources marketing

Grâce au Big Data, il est désormais plus simple de cibler une audience définie selon plusieurs critères. 

Avec les bons outils de ciblage et d’automatisation, votre service marketing peut ainsi se focaliser sur la campagne et la création de contenu personnalisé (ou faire appel à une agence). 

C’est un gain de temps considérable qui élargira votre fenêtre d’action sur d’autres activités de développement de votre marque.

#4 - Un meilleur retour sur investissement

La publicité générique se caractérise par un message impersonnel, un ciblage souvent trop large et un coût trop élevé.

A contrario, un bon ciblage permet de créer une campagne nettement plus pertinente car elle s’adresse à une audience bien plus qualifiée. 

Dernière statistique avancée par l’étude Ignitech qui le prouve : 78% des consommateurs disent que le contenu personnalisé augmente leur intention d’achat envers une marque ou un produit. Bingo !

Les 7 méthodes de ciblage publicitaire

Par mots-clés, par comportements, par bases de données, géographiques ou socio-démographiques, nous vous dévoilons 7 méthodes de ciblage publicitaire infaillibles.

#1 - Le ciblage par mots-clés

Aujourd’hui, tout le monde adopte le même réflexe quand on recherche quelque chose sur Internet. On se rend sur son téléphone portable ou sur un ordinateur, et direction son moteur de recherche préféré (Google, Bing, Yahoo entre autres).

Idées de recettes simples. Produit démaquillant naturel. Jean délavé pas cher. Comment boucher un trou dans un mur ?

Que la demande soit formulée par quelques termes tapés à la va-vite ou par une question composée d’un sujet et un verbe, une requête contient des éléments très importants : des mots-clés.

Ces mots-clés témoignent d’une recherche active d’un internaute. D’un besoin de comprendre, de s’informer.

Ciblez les bons mots-clés pour votre campagne et les régies publicitaires vous récompenseront en redirigeant les internautes vers votre site.

#2 - Le ciblage géographique

Aucun annonceur ne diffusera une campagne print dans un rayon de 30 kilomètres autour de Biscarosse si sa cible principale se trouve en Île-de-France. En ligne, c’est pareil. 

Par définition, le ciblage géographique consiste à délimiter une ou une plusieurs zones. Un quartier, une ville, une sélection de villes, un département, une région entière voire même un pays. Qu’est-ce qui vous intéresse le plus ?

L’avantage de ce ciblage ? Vous pouvez adapter votre message à votre zone géographique. 

Prenez une crème hydratante. Si vous ciblez la Savoie, vous pourrez prôner les bienfaits de votre produit contre le froid. Si vous ciblez la Guyane, vous pourrez démontrer les avantages de votre crème contre l’humidité. 

Pour autant, gardez votre objectif en tête. Plus vous élargissez votre zone géographique, plus la concurrence sera élevée… Et plus votre campagne sera chère. 

#3 - Le ciblage socio-démographique

Quel est le point commun entre Facebook, Twitter, Instagram, LinkedIn, YouTube et TikTok ? Tous ces réseaux sociaux possèdent une (très, très) grande base de données.

Vous voulez cibler les avocats de moins de 40 ans vivant dans la banlieue lyonnaise ? Vous pouvez. Vous voulez cibler tous les étudiants habitant en Bretagne dont la langue natale est le mandarin ? Vous pouvez. 

Il est très simple de choisir une audience bien définie sur ces plateformes, une fois que vous aurez défini les critères sur lesquels vous voulez vous placer. 

Autre avantage : ce ciblage méticuleux vous assure une meilleure gestion de votre budget publicitaire. 

Pourquoi ? Parce que l’audience diminue à mesure que vous affûtez votre campagne avec de nouveaux critères, ce qui baisse mécaniquement le coût global de votre campagne. 

#4 - Le ciblage par intérêts

Chaque jour, des centaines de millions d’internautes manifestent leurs intérêts en ligne. 

Comment ? En likant un post Instagram, en partageant un post inspirant sur LinkedIn, en retweetant, etc. 

En somme, tout le monde avec un profil sur n’importe quel réseau social est concerné. Vous aussi. 

Toutes ces informations ne tombent pas dans l’oreille d’un sourd. En effet, les réseaux sociaux disposent de puissants algorithmes permettant de déterminer ce que chaque utilisateur aime en fonction de ses centres d’intérêt. 

Une mine d’or dans laquelle vous pouvez piocher pour déterrer de précieuses informations qui vous permettront de cibler un groupe social rassemblé autour d’intérêts communs.

#5 - Le ciblage par comportements

Chacun a ses habitudes d’utilisation, que ce soit sur les moteurs de recherche ou sur les applications mobiles. 

Parcourez le téléphone d’un ami (avec son autorisation bien sûr) et vous verrez qu’il ne range pas ces applications de la même façon que vous. 

Ces différences, certaines plateformes ont su en tirer des enseignements. L’avantage du ciblage par comportement ? Il est très qualifié. 

Ainsi, les comportements des utilisateurs (liens cliqués, achats, temps passé sur un site Internet, etc.) sont étudiés. En choisissant votre ciblage, votre campagne publicitaire sera affichée au moment le plus opportun. Le bon message, au bon moment.

#6 - Le ciblage par base de données

Si vous voulez atteindre directement votre cible, votre meilleur moyen reste de la toucher par des moyens tels que leur e-mail ou leur numéro de téléphone. 

Certes, les campagnes ciblées par une base de données peuvent se la jouer vieille école, avant que les réseaux sociaux ne dominent le marché publicitaire. 

Mais les coordonnées des utilisateurs restent un moyen de contact comme un autre. 

Utilisées à bon escient – comme une campagne promotionnelle par exemple – elles peuvent être très efficaces… Et moins coûteuses !

#7 - Le ciblage CONTEXTUEL

Ce type de ciblage rassemble plusieurs méthodes évoquées précédemment, comme le ciblage par mots-clés, par intérêts ou encore par comportements.

Pour l’illustrer, prenons l’exemple de Céline, qui a débuté une formation de peintre sur Internet la semaine dernière (ciblage par mots clés). Céline perfectionne la maîtrise de ses pinceaux grâce à des vidéos YouTube (ciblage par intérêts et comportements).

Toute cette activité en ligne a été remarquée par les régies publicitaires. Grâce à toutes ces informations, ces dernières pourront mieux la cibler. 

Dans son glossaire, Google Ads précise qu’il « fait correspondre vos annonces avec des sites pertinents du Réseau Display en fonction, par exemple, de vos mots clés ou thèmes. ». 

Encore une fois, le bon message, au bon moment.

L’idée derrière le ciblage contextuel n’est pas de polluer l’activité digitale de Céline en lui montrant un produit sur n’importe quel site. Le ciblage contextuel va tout miser sur une intégration discrète et pertinente. 

Mais comment ? Avec des bannières publicitaires sur des sites marchands de papeterie, des blogs de peintres ou des galeries d’art en ligne par exemple.

#8 - Bonus - le remarketing

Bon, on vous a eu sur ce coup-là. Oui, il était bien question de 7 méthodes publicitaires dans la liste. Mais une huitième est venue s’y immiscer : le remarketing.

Voyez le remarketing (que l’on appelle aussi retargeting) comme un sac à dos qui accompagne un internaute indécis qui fait ses recherches sur Internet. 

La recette d’une bonne campagne de remarketing ? Elle est simple :

👉 Commencez votre campagne en créant un code de tracking (ou pixel de conversion) pour votre site web.
👉 Attendez qu’un client potentiel vienne sur votre site… Et parte sans rien acheter (mince !).
👉 À l’aide du code de tracking, votre campagne de remarketing apparaîtra lors d’autres recherches en ligne de l’internaute.
👉 Conquis par la publicité, l’internaute clique dessus, retourne sur votre site et finalise l’achat !

Cette technique a fait ses preuves ! Selon l’infographie de Wishpond :

💡 70 % des internautes ciblés par ce type de publicités sont plus susceptibles de convertir sur le site internet de l’annonceur.
💡 Le taux de clic de ces publicités est 10 fois supérieur à celui des bannières publicitaires classiques.

Vous savez maintenant quelles méthodes de ciblage utiliser en fonction de vos enjeux. Mais comment vérifier et prouver que le ciblage de votre campagne est vraiment efficace ?

Il vous suffit de réaliser des post-tests publicitaires (ou brand lifts) ! Ils vous permettront également d’évaluer l’efficacité de vos créatives ainsi que l’impact généré sur votre marque ou vos produits.

Si vous travaillez en agence, les brand lifts vous aideront à rassurer et fidéliser vos clients en leur démontrant la pertinence de votre ciblage et les gains sur leur image de marque.

Pour en savoir plus, consultez notre guide complet sur l’efficacité publicitaire !